« Dans La lumière de Jean ZAY » 26 minutes. VHS Secam

Brillant et tragique, tel est le destin de Jean Zay. Député à 27 ans, Ministre de l’Education Nationale et des Beaux Arts à 32 ans, il marque son ministère d’initiatives fondamentales et de réformes.
Il rejoint l’armée en 1939. Refusant l’armistice, il embarque sur le Massilia pour continuer la lutte en Afrique du Nord. Arrêté au Maroc, il est rapatrié et jeté en prison à Riom après une parodie de procès.
Artisan du Front populaire, adversaire du compromis avec Hitler, on lui fit même grief d’un grand-père juif. Sur ordre de Vichy, 4 miliciens l’extraient de sa cellule le 20 juin 1944, l’emmènent dans un bois et l’abattent d’une rafale dans le dos.
Ce film est placé sous le signe de l’évocation sensible. Il est né d’une rencontre avec les filles de Jean Zay et d’une lecture « Souvenirs et Solitude » le journal pudique et profond qu’il a écrit dans les geôles de Vichy.

3_picture4

Dans la lumière de Jean Zay, disponible chez l'auteur, prix: 23€